Free fibre optique

Free annonce aujourd’hui un plan visant à réduire la fracture numérique et à proposer à un plus grand nombre de personnes le haut et le très haut-débit. Celui-ci s’appuie sur 3 axes majeurs.

De la fibre en zones moyennement denses
Il s’agit ici de l’accord annoncé à l’été 2011 entre Free et Orange, rien de bien neuf donc. Il consiste en un contrat de co-investissement entre les deux opérateurs qui permettra de proposer dans les années à venir la fibre optique (FTTH, jusque chez l’abonné) dans les zones moyennement denses comme Brest, Reims, le Havre et Dijon. Premiers raccordements début 2013.

La « montée en débit » est une mise à jour du réseau téléphonique classique. Elle consiste à équiper directement le sous-répartiteur (situé entre votre répartiteur et votre habitation) afin de raccourcir la longueur de votre ligne et donc d’augmenter son débit.

Du dégroupage pour les NRA-MeD
Orange déploie depuis quelques temps des NRA-MeD en partenariat avec les collectivités territoriales : c’est la « montée en débit » (MeD).
Free annonce qu’il va commander le dégroupage de certains de ces NRA, pour pouvoir installer ses équipement directement dans les sous-répartiteurs. Le premier NRA-MeD dégroupé par Free sera livré au premier trimestre 2013.

Néanmoins l’opérateur ne donne ici aucune précision sur le nombre de sous-répartiteurs concernés.
Vous pouvez consulter notre précédent article ADSL : vers la montée en débit pour plus de détails.

Free Center à Rouen

1 500 nouveaux répartiteurs dégroupés
Il s’agit probablement du point le plus important : Free annonce lancer le dégroupage de 1 500 nouveaux répartiteurs répartis sur plus de 2 660 communes et couvrant plus de 1,5 million de lignes. Ils pourront donc accéder au meilleur de l’offre Free ADSL… et l’opérateur pourra améliorer à terme sa rentabilité, plus importante sur les clients dégroupés.
Ces 1 500 répartiteurs s’ajouteront aux 4 500 déjà dégroupés par Free. Ce programme d’investissement sera mené sous 12 à 18 mois.

Vous pouvez consulter la liste des 2 662 répartiteurs concernés, classés par région et département (sous réserve de faisabilité et sauf difficultés exceptionnelles).