Free mobile communique enfin sur ses abonnés à l’occasion de la publication des résultats trimestriels de sa maison mère Iliad. En 80 jours l’opérateur a conquis 2 610 000 abonnés. Aucun chiffre précis sur la répartition entre l’offre à 2 euros et celle à 19,99 euros Free mobile se contente d’indiquer que celle-ci s’est faite de “manière équilibrée”.

Le marché du mobile dans son ensemble a progressé au cours du 1er trimestre 2012 comme le montre ce tableau :

Variation au 1er trimestre 2012
Free mobile+ 2 610 000
SFR- 620 000
Orange- 615 000
Bouygues Telecom- 380 000
Opérateurs virtuels- 89 000

Free sourit, pas ses concurrents
Si Free peut être satisfait, ce n’est pas le cas des autres opérateurs qui enregistrent donc des pertes lourdes au 1er trimestre. Mais selon eux les mesures prises depuis ont mis fin à l’hémorragie constatée lors des premières semaines suivant le lancement de Free mobile. Ceci pourra être vérifié lors de la publication des chiffres du deuxième trimestre.

Free mobile annonce donc une part de marché de 4% sur le marché français de la téléphonie mobile.

Le mobile aide le haut-débit
Du côté du haut-débit aussi les nouvelles sont bonnes pour Free avec un nombre d’abonnés en hausse de 3,9% avec maintenant 5 040 000 abonnés. 93,1% de ces abonnés sont en dégroupage total, contre 92,2% au trimestre précédent. Les abonnés Alice sont passés de 388 000 à 320 000 : 46 000 ont migré sur Free et 22 000 ont donc opté pour la résiliation.

Plus d’un nouvel abonné haut-débit sur deux au premier trimestre a choisi Free plutôt qu’un de ses concurrents, une belle performance pour Free, qui a peut-être bénéficié d’un effet de halo grâce au lancement de son offre mobile.