Le groupe TF1 (propriété de Bouygues) a annoncé ce matin par communiqué la fin des accords de distribution des chaînes en clair du groupe (et du service de replay MYTF1) avec SFR-Numericable.

Blocage des chaînes et du service de replay du groupe TF1 pour les abonnés SFR-Numericable : communiqué de TF1 (29 juillet 2017)

Quelle conséquence pour les clients SFR-Numericable ?

Pour les abonnés SFR-Numericable la coupure du service de replay MYTF1 (qui donne accès en différé aux programmes des chaînes TF1, TMC, NT1, HD1 et LCI) sur les boxs est effective depuis ce matin.
Il reste néanmoins possible d’y accéder sur ordinateur, tablette ou smartphone directement sur le site MYTF1 ou avec l’application MYTF1, mais on y perd le confort d’un écran de télévision.

Le groupe TF1 a également demandé à SFR-Numericable de ne plus diffuser en direct les chaînes du groupe, mais jusqu’ici l’opérateur n’a pas donné suite.

La réponse de SFR-Numericable (groupe Altice)

Le groupe a répondu ce matin à TF1 par voie de communiqué.

SFR a découvert par voie de presse cette inique tentative de prise d’otage de ses clients. SFR en prend note et s’étonne que TF1 ait choisi de ne pas attendre la conclusion des recours en cours, celui formé par SFR devant le CSA comme celui d’Orange devant le Tribunal de Commerce.

Blocage des chaînes et du service de replay du groupe TF1 pour les abonnés SFR-Numericable : communiqué de SFR (29 juillet 2017)

Pourquoi une telle décision de TF1 ?

Le groupe TF1 souhaite faire payer les fournisseurs d’accès pour la diffusion de ses chaînes (alors qu’il s’agit de chaînes gratuites financées par la publicité) ainsi que pour la mise à disposition du replay.

Quelle situation pour les abonnés des concurrents de SFR-Numericable ?

Jusqu’ici tous les fournisseurs d’accès auraient refusé les demandes de TF1, à l’exception de Bouygues Télécom… propriété, comme TF1, du groupe Bouygues !

Selon Les Echos l’accord de distribution liant Orange et TF1 arrivant à échéance fin août, les abonnés d’Orange pourraient se retrouver dans la même situation que ceux de SFR-Numericable avant la fin de l’été.