Malgré tous ses efforts, Bouygues Telecom n’a pas réussi à convaincre Vivendi de lui vendre SFR. Bien que jugée « pertinente », son offre n’a pas été retenue par le conseil de surveillance de Vivendi.

Vivendi a reçu deux offres jugées pertinentes par le Conseil de surveillance et a décidé d’entrer en négociations exclusives avec Altice

Une période de négociations exclusives de 3 semaines s’ouvre donc entre Vivendi (propriétaire de SFR) et Altice (propriétaire de Numericable).


Communiqué de presse de Vivendi

Le Conseil de surveillance de Vivendi, qui s’est réuni ce jour, a étudié les deux offres émanant d’Altice et de Bouygues.

Le Conseil a décidé d’entrer en négociations exclusives avec Altice pour une période de trois semaines. Il estime que cette offre est la plus pertinente pour les actionnaires et les salariés du Groupe et qu’elle offre la meilleure sécurité d’exécution.

Elle répond le mieux à l’objectif de Vivendi de devenir rapidement un acteur européen majeur des médias et des contenus et de renforcer SFR comme un acteur dynamique du très haut débit fixe et mobile.

L’offre d’Altice prévoit un paiement à Vivendi de 11,75 milliards d’euros, l’attribution de 32 % du capital de l’entité cotée combinée et la sortie de Vivendi selon des modalités programmées.

A l’issue de trois semaines, le Conseil de surveillance se réunira à nouveau pour examiner les suites à donner et s’il doit en conséquence mettre un terme aux autres options envisagées.

2 COMMENTAIRES

  1. Prochaine étape : Free qui n’a pas de réseau (antennes relais) et comptait sur son ex-ennemi Bouygues, est dans la panade.
    Probable donc que Free pense à racheter Bouygues (qui ne va pas trop bien, surtout maintenant).

    Seul hic avec Numéricable : Numéricable va-t-il continuer à investir dans la fibre, alors qu’il propose du câble ???

Comments are closed.