Les différences entre câble et fibre optique

Free fibre optique

Le câble

A l’origine destinés à assurer la diffusion de chaînes de télévisions dans certaines villes, les réseaux câblés permettent depuis plusieurs années de bénéficier d’un accès Internet haut-débit. Suite à de nombreuses fusions (Numericable, Noos, France Telecom Câble, EVC, …) il n’existe plus qu’un seul câblo-opérateur d’envergure nationale en métropole : SFR.

Un des principaux avantages du câble est d’isoler le service de télévision : celui-ci ne consomme pas la bande passante de l’accès Internet.

Le FTTLa : Fiber To The Last amplifier (“Fibre jusqu’au dernier amplificateur”)

SFR-Numericable a entamé depuis plusieurs années une modernisation de son réseau afin de proposer de meilleurs débits dans le cadre de ses offres “THD” basées sur la technologie FTTLa : Fiber To The Last amplifier (littéralement “Fibre jusqu’au dernier amplificateur”) avec terminaison coaxiale.

Il s’agit de mettre à niveau son réseau câblé en rapprochant un peu plus la fibre optique de l’abonné, sans toutefois l’amener jusque chez lui. La fibre optique s’arrête souvent au pied de l’immeuble et les derniers mètres, jusqu’à l’intérieur des logements, restent eux en câble coaxial. C’est ce qu’on appelle parfois la “fausse” fibre.

Le FTTH : Fiber To The Home (“Fibre jusqu’à la maison”)

D’autres fournisseurs ont choisi de proposer la fibre optique avec la technologie FTTH (littéralement “Fibre jusqu’à la maison”) qui nécessite un tout nouveau réseau. C’est notamment le choix opéré par Bouygues Telecom, Free et Orange, mais aussi par SFR sur une partie de son réseau. C’est ce qu’on appelle la “vraie” fibre, jusque chez l’abonné.

Retrouvez toutes les offres dans notre tableau comparatif des box câble et fibre optique.