Un mystérieux site Internet promet que la « Révolution du mobile » commence mercredi 11 mai 2011… et il n’en a pas fallu plus pour mettre en (forte) ébullition la toile depuis quelques jours. Mais qui sa cache donc derrière ce site ? Et en quoi consiste cette fameuse Révolution ?

 

Un forfait mobile illimité à bas prix

La page Facebook de l’opération nous en apprend un peu plus. Vendredi matin elle indiquait que «Larévolutiondumobile c’est le mobile illimité à – de 50 € par mois ! ». Samedi le prix passait à moins de 45 euros, hier à moins de 40 euros et aujourd’hui à moins de 35 euros. Le prix final pourrait passer sous la barre des 30 euros d’ici mercredi.

 

Les premiers regards se sont évidemment portés sur Free en raison de l’emploi du terme «Révolution» et de la commercialisation prévue dans les prochains mois de l’offre Free Mobile. Mais la société a rendu public un courrier envoyé par ses avocats au site larevolutiondumobile.com demandant l’arrêt de l’utilisation du mot «Révolution», ce qui (sauf subterfuge) rend peu crédible cette hypothèse.

 

Numericable en embuscade ?

Selon ZDNet.fr c’est bien Numericable qui se cacherait derrière cette opération marketing. Même si le fournisseur a démenti « catégoriquement les informations selon lesquelles le lancement d’un forfait mobile illimité à 49 euros par mois serait annoncé par ses soins le 11 mai prochain », ceci n’écarte pas l’hypothèse d’un forfait à un autre prix. Le nom de domaine larevolutiondumobile.com a été déposé par un collaborateur de l’agence de communication de Numericable.

 

La baisse prochaine du prix de gros des communications mobiles (voir article) va permettre la multiplication des offres illimitées. Numericable a tout intérêt a lancer son offre mobile, et une éventuelle offre quadruple-play (Internet, télévision, téléphonie fixe, téléphonie mobile) pour concurrencer Open (Orange), Ideo (Bouygues Telecom), Multi-Packs (SFR) et bientôt Free.

 

Beaucoup de bruit, mais peu d’infos…

Numericable devrait s’appuyer sur sa maison-mère, Completel, qui dispose déjà d’un accord avec Bouygues Telecom lui permettant de commercialiser sa propre offre de téléphonie mobile comme opérateur virtuel (MVNO). Reste à connaître le prix exact du forfait et surtout son contenu, probablement les appels et les SMS illimités, mais quid de la DATA pour l’Internet mobile ? Et d’une offre quadruple-play pour ses abonnés ?

 

Beaucoup de questions restent donc sans réponse : durée d’engagement, condition d’achat d’un mobile, offre à géométrie variable (appels limités en durée ou en nombre de correspondants ?), … Premiers éléments de réponse mercredi 11 mai.